Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 06:42

le-produit-livr-esse.jpg

Le produit de Kevin ORR
Editions du Seuil
208 pages et 17 euros.

L'histoire:
Le narrateur, un trentenaire parisien, commence son sevrage du Produit. A travers son journal de bord, on va suivre sa lutte difficile, souvent violente, contre l'envie, le besoin du Produit. Ecrivain, il se sert alors de l'écriture comme béquille dans cette épreuve. Pour mettre toutes les chances de son côté, il s'éloigne de son quotidien et part pour New York où il sera hébergé par un couple d'amis, qu'il considère un peu comme des parents de substitution.

Dans ce journal, il revient également sur son passé, sa famille ses amours, son anorexie/boulimie ... 

Tout un parcours avant et après Le Produit.

Mon avis:
Voilà un livre vers lequel je ne serais pas naturellement allée sans ce partenariat avec Libfly.

Autant l'annoncer tout de suite, ce roman est fort, très fort. Il est percutant par son sujet mais surtout par son style, par son usage multiple du langage.

Ce journal, récit d'un sevrage, fait ressentir au lecteur la violence du manque et l'espoir d'une vie sans Le Produit.

Grâce à une écriture qui claque et à un jeu avec la typographie, on entend les hurlements intérieurs du narrateur. Je dirais même que c'est un "roman sonore".

Le narrateur nous livre à l'état brut les premières étapes de sa reconstruction et aussi les grands événements de sa vie qui l'ont conduit à cette dépendance.

Autre point très positif, sa relation à l'écriture. Il s'en sert comme un substitut au Produit et aussi comme d'un but. Son sevrage devrait lui permettre de devenir un véritable écrivain.

Première lecture de cette rentrée littéraire 2013 et premier coup de poing. Roman choc, il en remuera plus d'un !!!

D'autres avis:
Euh non !

Merci beaucoup pour cette découverte à Libfly et au Furet du Nord.

on-vous-lit-tout.jpeg

logorl2013

Lecture n° 2 de cette rentrée.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lectrice 06/09/2013 12:39


Lu ce livre dans le cadre d'une lecture professionnelle.



Je ne l'ai guère aimé. L'écriture veut donner une impression d'immédiateté, de spontanéité, et donne surtout une impression de bâclé. Beaucoup de changements typographiques plus pénibles
qu'utiles, on a l'impression que la narrateur passe sans arrêt du hurlement au chuchotement des notes de bas de page.



Seules quelques pages à la fin prennent un peu de recul, de profondeur. Pour le reste, il n'y en a pas. Un livre très contemporain, bien autocentré aussi, qui raconte une douleur certes réelle
(arrêter une drogue), mais sur le mode d'un journal où le JE est fort envahissant... Un petit côté foutage de gueule aussi (le narrateur le dit lui-même) notamment dans ses petites réflexions
cyniques, sur le fait qu'il faut plaire aux lectrices plus qu'aux lecteurs, puisque ce sont elles qui achètent des livres, ou ne pas dire de mal de Christian Bourgois, qui est un éditeur
influent. Le genre d'accents parisiano-centrés et connivents qui deviennent vite exaspérants. Je passe sur les poncifs habituels, les fantasmes, la scène de sexe en ligne, vides à souhait ... Les
descriptions de New York, le rapport à la ville, par contre, sont décrits de façon plus intéressante.


Sur le fond, j'ai du mal à comprendre que l'éditeur n'ait pas aidé l'auteur à produire un texte plus abouti. Qu'il lui ait laissé cette apparence de brouillon, certes branchouille, mais bien
énervante. L'auteur semble capable de bien mieux (quelques pages sont vraiment très réussies), la douleur de l'arrêt de la drogue, la recomposition d'une personnalité, sont des thèmes riches, qui
auraient mérités d'être traités de façon un peu plus profonde, surtout dans la collection "Fiction et Cie". Et surtout, s'il est vraiment passé par là où il le dit, ce garçon a eu du courage.
Regrettable pour son message, qui aura sans doute du mal à être reçu sous cette forme. 


Bref, un livre de rentrée vendu en surfant sur l'effet de mode et un vague petit parfum de subversion. Dommage.

Isa 10/10/2013 18:30



Je suis assez d'accord avec toi mais il y a quelque chose qui m'a interpellé, accroché ... Au final, une lecture plutôt intéressante pour moi même si, il y a un côté lecture pour parisiens
faussement ou vraiment intellos qui est agaçant!!!!



Alex-Mot-à-Mots 01/09/2013 18:15


Un titre un peu sec.

Isa 10/10/2013 18:26



A l'image du livre ...



Géraldine 31/08/2013 23:03


Très tentée, ayant déjà subi un sevrage cauchemardesque d'un médicament légal.... Le sujet m'intéresse donc beaucoup.


Un tag t'attend chez moi http://cdcoeurs.over-blog.net/article-tag-the-versatile-blogger-award-119806648.html

Isa 10/10/2013 18:26



Un livre spécial mais intéressant. Comme beaucoup, je cours après le temps et j'ai négligé ton tag.


Sorry !!!



DF 30/08/2013 22:09


Ah ben oui, je l'ai lu aussi! Et plutôt que d'en faire un billet de blog, j'en ai parlé dans le journal de ma ville, ici:


 


http://www.laliberte.ch/culture/addict


 


En effet, un roman sonore: ça claque, quitte à agacer parfois... en tout cas quelque chose d'assez atypique, même si certaines astuces ont déjà fait la fortune d'autres écrivains.

Isa 14/09/2013 12:00



Je vois que tu as aussi été sensible à la ssonorité de ce bouquin.



zazy 30/08/2013 13:39


Un livre coup de poing !! je n'en ai pas eu encore pour cette rentrée.


Donc, tentant

Isa 14/09/2013 11:30



Une lecture déroutante mais avec du caractère !!!



Mais, Ça Parl'd'koi C'blob Là?

  • : Livr-esse.com
  • Livr-esse.com
  • : Des livres - plutôt pas électro - et des vins - plutôt pas tekno - , c'est plutôt bien, non ?!
  • Contact

Blog Zéro Carbone

promos et catalogues en ligne avec un petit geste pour la planète

Une opération NM Médical et 1001 Fontaines